Que diriez-vous des Gorges du Verdon pour vos prochaines vacances d’été ? Le Verdon a creusé l’un des plus grands canyons d’Europe. Les sports d’eaux vives font rage à travers ces gorges qui prennent source à 2819 mètres au col d’Allos et coulent sur un parcours de 175 km. Les Gorges du Verdon impressionnent surtout par la hauteur de ses falaises entre 250 et 700 mètres de profondeur. Descendre les Gorges du Verdon en kayak vous séduira sûrement pour profiter d’une petite montée d’adrénaline.

Profitez des courants d’eau pour faire du kayak

Vous pouvez faire du kayak tous les jours dans les Gorges du Verdon. Il vous est toutefois recommandé de vous y embarquer les mardis et les vendredis d’été pour profiter du lâcher d’eau au barrage. Ce qui augmente la vitesse de l’eau pour rendre encore plus excitant la descente en kayak ou autres sports d’eaux vives dans les Gorges du Verdon. Départ à la porte d’entrée du Grand Canyon entre le Point Sublime et Castellane ! Le kayak est un sport de sensation, mais stable à la fois. Il est très facile de corriger votre trajectoire grâce à ses deux pagaies. Pour vous délecter de ce sport à sensation forte, pourquoi ne pas rester dans un camping Gorges du Verdon pour au moins 1 semaine ? Vous pourrez ainsi faire du kayak le mardi, profiter des autres attractions de la région et des loisirs et activités proposés par votre camping dans les Gorges du Verdon. Le vendredi, vous pourrez renouveler votre aventure en kayak.

Où et quand pratiquer votre descente en kayak ?

Vous ne pourrez pas descendre en une seule fois les 175 km des Gorges du Verdon. Vous pouvez commencer dans le Haut Verdon entre le village d’Allos et celui de Saint-André-les-Alpes, sur une section de 40 km. Ce cours d’eau s’achève dans le lac de Castillon. Vous pouvez également emprunter des sections dans le Moyen Verdon dans les prégorges de Castellane sur une trentaine de kilomètres. Quand pratiquer le kayak sur ces Gorges ? Le Haut Verdon est idéal d’avril à juin tandis que le Moyen Verdon est praticable de mars à mi-décembre. Mais tout dépend des conditions climatiques et des lâchers d’eau au niveau des cinq barrages du Verdon.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

clear formSubmit